Aller au contenu principal

Agence d'Urbanisme de la Région Nantaise

L’Agence d’urbanisme de la région nantaise (AURAN) produit des analyses, décrypte les tendances et actualise des données pour les collectivités. C’est un outil partenarial d’aide à la décision pour les élus et une ressource pour la compréhension et la mémoire des territoires.

Bilan gaz 2019 en région Pays de la Loire

 
25 TWh

C’est la consommation totale de gaz naturel de la région Pays de la Loire en 2019. La consommation régionale brute de gaz est en hausse de 10% par rapport à 2018, soit la deuxième plus forte augmentation des consommations régionales du pays. Une évolution qui s’explique par la forte sollicitation de la production d’électricité à partir de gaz dans la région. Hors production d’électricité, les consommations régionales des très gros clients industriels sont en augmentation cette année (+4%), marquées par une forte hausse dans le secteur du raffinage (+33%) et une baisse dans le secteur papetier (-68%). Les consommations brutes des 441 communes raccordées aux réseaux connaissent un léger recul en 2019 (-1,7%).

 

+161 %

A l’échelle régionale, les consommations de gaz naturel liées la production d’électricité ont augmenté de +161%. La forte mobilisation de la centrale à gaz de Montoir-de-Bretagne (SPEM) explique cette hausse. Face à la moindre disponibilité du parc nucléaire et la baisse de la production hydraulique, la production électrique à partir de gaz naturel s’impose dans le système électrique régional. Moins émetteur de CO2 et plus compétitif que les autres moyens thermiques (charbon et fioul lourd), la place du gaz naturel est confortée dans le mix électrique interrégional (Bretagne et Pays de la Loire, en lien avec la fermeture prévue de la centrale de Cordemais).

 

82 TWh

L’un des faits marquants de l’année 2019 porte sur le retour massif du gaz naturel liquéfié (GNL) en France et en Europe. En Pays de la Loire, le terminal méthanier de Montoir-de-Bretagne, exploité par Elengy, a ainsi vu une hausse de 102% de ses entrées de GNL en 2019, avec 82 TWh. Les Pays de la Loire, et plus précisément la Zone Industrialo portuaire de Saint-Nazaire est une porte d’entrée du GNL en Europe, provenant principalement des États-Unis ou encore du Qatar.

 

37 500 foyers

Fin 2019, 5 nouveaux sites de biométhane injectent dans les réseaux de gaz en Pays de la Loire, portant à 11 le nombre de sites raccordés dans la région. Ils représentent une capacité totale de production de 225 GWh, soit l’équivalent de 37 500 foyers ou la consommation annuelle de 900 bus.

 

11 %

Le territoire de la région des Pays de la Loire recense également 80 projets inscrits au registre des capacités national, soit 2 TWh de gaz renouvelable produit par an à l’horizon 2023. Cette capacité de production de biométhane si elle est mise en œuvre représenterait près de 11% de la consommation finale de gaz des Pays de la Loire.

Nota = 1 TWh = 1 000 GWh = 1 000 000 MWh
  • 25 TWh

    C’est la consommation totale de gaz naturel de la région Pays de la Loire en 2019

  • +161 %

    C'est l'augmentation de la consommation de gaz naturel liée la production d’électricité à l’échelle régionale

  • 82 TWh

    C'est la quantité de gaz naturel liquéfié entré au terminal méthanier de Montoir en 2019

  • 37 500 foyers

    C'est l'équivalent de la production des 11 sites de biométhane raccordés dans la région.

Partagez