Aller au contenu principal

Agence d'Urbanisme de la Région Nantaise

L’Agence d’urbanisme de la région nantaise (AURAN) produit des analyses, décrypte les tendances et actualise des données pour les collectivités. C’est un outil partenarial d’aide à la décision pour les élus et une ressource pour la compréhension et la mémoire des territoires.

La recherche universitaire sur la métropole nantaise

La Nuit Blanche des Chercheurs est revenue le 12 avril à Stereolux pour une seconde édition. Ce fut l'opportunité pour tous de découvrir ce qu'il se passe dans les laboratoires nantais sous l'angle de la place des sciences dans la ville. En complément de sa mission de formation auprès de plus de 37 000 étudiants, l'Université de Nantes est un acteur de premier plan en matière de recherche, fondamentale comme appliquée :

  • 86 096 m2 de surface de plancher sont dédiés à des activités de recherche à l'Université de Nantes dont plus de 80 000 m2 sur Nantes Métropole. À titre de comparaison, c'est autant que l'emprise au sol de la galerie commerciale Atlantis Le Centre. 20 % et plus de la surface plancher totale du patrimoine immobilier de l'Université sont dédiées à la recherche.
  • 43 unités de recherche dont 17 unités propres de l'enseignement supérieur et de recherche (EA) et 26 unités mixtes de recherche (UMR) y sont implantées.
  • 41 unités de recherche sont situées sur le site nantais et 2 sur le site nazairien.
  • 94 % des effectifs de recherche sont rattachés au site nantais, 6 % aux sites de Saint-Nazaire et de la Roche-sur-Yon.
  • 2 096 personnels de l'Université de Nantes contribuent à l'activité de recherche de l'Établissement : ingénieurs de recherche, personnels de soutien administratif et de service, ingénieurs d'études et assistants, attachés temporaires d'enseignement et de recherche, doctorants, enseignants chercheurs et assimilés.
  • 156 chercheurs étrangers accueillis à l'Université en 2016 ont été recensés par la Maison des Chercheurs Étrangers de Nantes.
  • 103,8 millions d'euros ont été consacrés à la recherche et à la technologie par les collectivités des Pays de la Loire en 2016 dont plus de 30 % dédiés à des opérations immobilières et des équipements.

L'organisation des activités de recherche dans la ville pose des enjeux :
D'immobilier et d'équipement des sites :
- D'espaces et de volumes pour l'accueil d'équipements technologiques
- D'accessibilité aux réseaux structurants de transport
- De connexion au très haut débit
- De sécurité des sites

D'animation des activités de recherche entre les sites et dans la ville :
- D'attractivité pour les acteurs de la recherche
- D'interconnexion entre les sites pour favoriser les mouvements des personnes
- De spécialisation thématique et de visibilité des sites
- De diffusion de la culture scientifique et technique auprès des acteurs locaux

En complément de la recherche universitaire, l'innovation implique l'association de partenaires publics et privés : laboratoires, entreprises et administrations. Plusieurs marqueurs ou témoins de la dynamique d'innovation dans la ville sont observables : brevets, appels à projets, projets européens, concours, entrepreneuriat…

Sources : Université de Nantes, Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche.
  • 86 096 m2

    dédiés à des activités de recherche à l'Université de Nantes

  • 43

    unités de recherche

  • 94 %

    des effectifs de recherche sont rattachés au site nantais

  • 2 096

    personnels de l'Université de Nantes contribuent à l'activité de recherche de l'Établissement

  • 156

    chercheurs étrangers accueillis à l'Université en 2016

  • 103,8

    millions d'euros ont été consacrés à la recherche et à la technologie

Partagez